Les projets : de véritables expériences professionnelles

La mise en situation réelle est un des objectifs principaux de l’IG2I. Elle permet d’une part de faciliter l’apprentissage des connaissances par des cas concrets et d’autre part d’intégrer des dimensions complémentaires à la formation académique.

Deux projets de communication viennent alimenter la formation : l’un autour d’un sujet de communication institutionnelle, l’autre sur les premiers développements informatiques (réalisation d’un moteur de jeux et mini-projet web).

Deux projets, d’environ 100 h chacun, sont proposés. Le projet informatique, en lien avec une entreprise “cliente” consiste à développer, en groupe, des applications logicielles et/ou web. Le projet industriel s’attache à la réalisation d’une ou plusieurs fonctions électroniques d’un système tel que des drones, des robots ou des objets intelligents.

Deux projets autour des objets connectés (IoT) et sur la Conception de Systèmes Embarqués sous forme de TP : ces projets visent à développer un système complet en exploitant un PC, des capteurs et en gérant le traitement de l’information, ainsi que la supervision.

Pendant les deux dernières années, 260 heures sont consacrées à la résolution d’une véritable problématique d’entreprise ou de laboratoire de recherche, qui sont l’aboutissement de la formation d’ingénieur.

Une première partie dite « étude-partenaire » place les groupes d’élèves en situation de management d’un projet grandeur nature allant de l’étude de marché, à l’évaluation des coûts, en passant par la définition et gestion des livrables, la rédaction d’un dossier d’aide au choix de solutions, à la rédaction d’un plan qualité.
Une deuxième partie, nommée PFE (Projet de fin d’études) reprend plusieurs iteems sur l’innovation, une étude bibliographique en lien avec les aspects recherche ainsi que le cahier des charges, un schéma fonctionnel et la réalisation d’un prototype.

Ceci est ensuite mis en œuvre dans la partie « technique » qui a comme objectif pédagogique de compléter les connaissances par la pratique (pédagogie réactive). Ces apprentissages sont possibles à travers des projets tels que la mise en place de bornes de recharge intelligentes pour véhicules électriques, la mise en place de solution de type Machine Learning from user data pour la grande distribution ou bien l’automatisation de la supervision au port de Dunkerque.

A la Une
Salons etudiant ingenieur IG2I
Les conférences

Le retour d’expérience de professionnels fait partie intégrante de la formation. Les élèves ont près de 60 h d’échanges, sous forme de conférences avec des professionnels afin de découvrir et/ou approfondir des domaines techniques, fonctionnels, méthodologiques ou bien pour visiter des sites industriels.

Télécharger la plaquette